Avant de commencer votre formation chez Euro Nature, que faisiez-vous ?

Je suis infirmière depuis 13 ans. J’ai débuté en travaillant dans divers services hospitaliers puis je me suis envolée quelques années dans l’aide médicale internationale principalement avec Médecins Sans Frontières. Après une réinstallation en France en 2015, j’ai fait du libéral et de la coordination de soins à domicile. J’ai donc eu des expériences très diverses qui m’ont donné différentes approches du soin.

Quel a été votre déclic pour devenir naturopathe ?

Ma réinstallation en France a été particulière. J’ai retrouvé, dans mon travail, un système de santé bien éprouvé. À domicile comme à l’hôpital, j’avais, comme de nombreux soignants, beaucoup de pression, des temps minutés auprès des patients, des équipes surmenées. Beaucoup de choses qui impactaient la qualité des soins dispensés et qui m’ont fait remettre en question mon travail. L’envie d’avoir une action préventive dans la santé s’est installée.

Du côté personnel, ce retour a aussi rimé avec une prise de conscience écologique. J’ai eu besoin et envie de m’orienter vers des choses plus en respect avec la Nature. Une alimentation et une consommation plus saines et raisonnées tout d’abord, puis, de fil en fil, j’ai découvert l’univers de la phytothérapie et de l’aromathérapie. Et l’arrivée de mes 2 enfants a tout accéléré : je me suis réellement posée la question de ce que je voulais leur transmettre.

En 2019, lors de mon congé maternité, j’ai découvert le mot « naturopathie » par hasard sur internet et ça a été comme une évidence. Cela rassemblait tout ce que j’aimais et que j’essayais d’appliquer dans ma vie. Trois mois plus tard, je commençais la formation chez Euro Nature à Aix.

Vous avez tout récemment terminé votre formation chez Euro Nature, comment organisez-vous désormais votre temps et comment voyez-vous votre avenir ?

Mon emploi du temps est bien chargé ! Je travaille beaucoup sur Totum App, je commence à faire des consultations (en Visio pour le moment) et je développe des partenariats avec des entreprises. Ce dernier point est important pour moi. Ayant été à la tête d’équipes en France et à l’étranger, dans des situations très complexes, parfois hostiles et donc très stressantes, je sais combien il est important d’accompagner les entreprises pour le bien être des collaborateurs. 

Quant à mon avenir… Il y a quelques années, je n’aurais pas imaginé être là où je suis aujourd’hui, alors je laisse les jours venir !

Concernant Totum App, comment vous est venue l’idée, le concept ?

Lors de ma formation, je cherchais des moyens différents d’apprendre et de mémoriser les quantités de choses que les formateurs nous transmettaient. J’ai un jour cherché des applications mobiles parlant de naturopathie. Il en existe beaucoup sur des domaines ciblés comme la phytothérapie ou l’aromathérapie mais aucune ne rassemblait toutes les techniques qu’offre la naturopathie et avec des sources fiables et sérieuses.

Etienne (mon mari), digital manager, est simplement arrivé en me disant : « Et si on la créait ? ». Il avait le coté technique, moi la théorie et le contenu. Et Totum App est née. C’était lors du premier confinement. Nous avons travaillé dessus soirs et week-ends pendant quelques mois et, en Octobre 2020, nous l’avons lancée officiellement.

Comment se déroulent les premiers retours d’utilisateurs et d’utilisatrices de Totum ?

Incroyable ! Nous avons désormais plus de 2000 utilisateurs après 5 mois et j’ai régulièrement des messages d’encouragement. Nous nous adressons tant à des thérapeutes qu’à des particuliers et dans les deux cas, les retours sont très positifs et motivants pour continuer.

De notre coté, nous tenons à être le plus transparent possible en faisant des mises à jour toutes les semaines et en informant régulièrement les utilisateurs de l’avancée de l’appli.

Avez-vous des projets pour la faire évoluer, la développer, élargir son audience ?

Je continue à la compléter tous les jours. Il reste encore des catégories à ajouter ! Je travaille aussi sur la partie nutrition pour la rendre plus complète et proposer davantage de contenu. D’ailleurs, il y aura du nouveau très bientôt !

On réfléchit aussi à la création d’un espace professionnel pour qu’elle devienne une réelle aide au quotidien pour les thérapeutes.

Un dernier message à transmettre à la communauté d’Euronature ?

En ces temps particuliers, la naturopathie a décidément bien sa place. Accompagner les gens vers la prise de conscience et la responsabilité de leur santé est une belle mission ! Que celle ci vous apporte épanouissement et sérénité. Prenez soin de vous et merci pour le soutien !

Jeanne exerce à Aix-en-Provence. Vous pouvez la contacter via son site web.